Thibault Bérard / Deux livres à découvrir

Igolène a lu pour Désirdelire…

Thibault Bérard, un talent littéraire s’établit au Pays de Forcalquier

Thibault Bérard est l’un de ces talents qui  savent à chaque tournant prendre la direction juste.  Il l’explique tout simplement : après hypokhâgne et khâgne son chemin l’a embarqué dans le journalisme, au carrefour suivant c’est la maison d’édition Sarbacane qui l’a happé.
Autant dire qu’il y a beau temps que les mots sont son domaine.
Quant au pas vers l’écriture en tant qu’auteur, il dit, avec encore dans la voix une tonalité de surprise, presque d’émerveillement, que le premier livre a été un « jaillissement ». Ce premier roman, paru en 2020 aux éditions de l’Observatoire, Il est juste que les forts soient frappés, emmène avec brio le lecteur dans une « Aventure de Vie », vertigineuse,  où l’énergie de vivre n’a son égal que dans l’amour que se donnent un homme, une femme et leurs deux enfants, tous les quatre carrément « fous de vivre ».
Une telle dimension ne peut pas être un acte isolé. Thibault Bérard parle de « libération » pour décrire le coup qu’il s’est lui-même porté en prenant la posture de l’écrivain. Ce qui l’a libéré, c’est une imagination dont il ne soupçonnait pas la force. Il a pris conscience de la
« Réserve  d’histoires » qui dormait en lui. Tout simplement, il est devenu écrivain.

Son deuxième livre Les enfants véritables, porte le millésime 2021, toujours aux éditions de l’Observatoire.
C’est l’histoire de Cléo, qui, venant d’une famille pas banale, s’engage, en épousant Théo, jeune papa veuf, dans une vie de maman pas ordinaire. Une nouvelle « Aventure de Vie » exaltante. Le chemin n’occulte aucune embûche, aucune remise en cause, aucune incertitude. Mais la foi de vivre et d’aimer, de tous les personnages, chacun selon ses charismes personnels, est le fil rouge de cette famille hors normes mais tellement  authentique.

Pour dire une aventure hors des cadres, l’écriture a choisi une construction rigoureuse proche de celle d’une partition polyphonique : les six chapitres de chacune des trois parties se répondent en miroir, avec dialogues, reprises,  dissonances et accords toujours au bon endroit.
En bref, une très belle histoire donnée par une très belle écriture.

Thibault Bérard a fait le choix, dans la foulée des temps de confinement, de quitter la Seine-Saint-Denis pour le Pays de Forcalquier. Il arrive avec un programme d’auteur bien plein pour 2023 : un troisième roman aux éditions de l’Obervatoire,  et plusieurs livres en jeunesse, de l’album illustré au roman ado, chez Albin Michel, Milan, Gallimard et Bayard.

Il est juste que les forts soient frappés  est sorti en poche chez J’AI Lu en 2021. La sortie en poche des  Enfants véritables, est prévue chez le même éditeur en 2023.

Pour écouter Thibault Bérard :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.