Vanessa Bamberger, L’enfant parfaite

Comme tous les mercredis nous avons rendez-vous avec Joëlle Guinard.

Elle nous conseille aujourd’hui

Roxane a dix-sept ans et un physique basique classique. Timide et réservée en société elle ne pose aucun problème à sa mère avec qui elle vit depuis le divorce de ses parents « C’est vrai, je ne pose aucun problème, c’est pour ça qu’on m’aime ». Son père est cadre dirigeant chez IBM, pour lui sa fille ne peut qu’intégrer une grande école pour devenir ingénieur « Je n’ai pas le choix. Je dois réussir comme il a réussi, idéalement mieux que lui… L’école est le seul sujet qui mette mes parents d’accord ». Elle fait tout pour se conformer au modèle familial d’autant plus qu’elle veut protéger sa mère qu’elle sent fragile « Je suis son arc, son étai, sa potence. Qu’on m’enlève et elle s’écroulerait. » Roxane est atteinte du syndrome de l’enfant parfait.

Cette année elle intègre un lycée parisien réputé « une usine à fusées » en première S3, la meilleure classe du lycée, « S comme supplice, sacrifice, stupide ». L’ambiance est tout de suite donnée par le professeur principal qui les accueillent avec ces mots : « Vous êtes l’élite de la France ». Mais rapidement, rien ne va plus pour Roxane, elle a une boule de stress dans le ventre, ne dort plus, consomme des gélules anti-stress. Ses notes en maths ne sont plus aussi excellentes et elle qui a déjà du mal à accepter son nez trop proéminent ne supporte pas l’acné sévère qui envahit son visage. De plus en plus mal dans sa peau, elle voit un dermatologue qui lui prescrit un traitement et va être amenée à solliciter un vieil ami de son père, François, devenu cardiologue. Roxane et François vont se retrouver unis par un drame… Lire la suite sur le blog de Marie-Joëlle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.