Coups de coeur de La Carline (librairie à Forcalquier)

Thibault Bérard, Les enfants véritables
L’avis d’Aurélie :
On entre chez Thibault Bérard à pattes de velours parce que ce qu’il dévoile relève de l’intime, une intimité familiale, sensible,poignante, sincère.
Mais on y entre quand même et on s’y installe avec délice parce qu’on y rencontre une humanité qui ne peut que nous toucher, celle d’hommes, de femmes et d’enfants malmenés par la vie, qui avancent et vivent.
Une humanité qui fait un bien fou, portée par la poésie d’une écriture délicate et toujours juste.

Thomas Cantaloube, FRAKAS
L’avis de Marie-Aube :
On retrouve les personnages de Requiem pour une République, cette fois plongés dans les méandres corrompus et violents de la Françafique. Et plus précisément du Cameroun, dans une guerre qui ne dit pas son nom.

Stefano Massini, LE LADIES FOOTBALLCLUB
L’avis d’Aurélie :
D’abord il y a la langue, le style, le rythme, l’éclat et l’engagement.
Ensuite il y a l’histoire, celle de la naissance du football féminin en Angleterre, dans une usine de munitions pendant la Première guerre, à l’heure d ela pause déjeuner.
Ce pourrait être l’histoire d’un hasard, c’est celle, puissante, d’une soif de liberté.
Un texte éblouissant.

Michael Christie, Lorsque le dernier arbre
L’avis de Marie-Aube :
Impressionnante saga familiale, écologique et sociale !
Une construction subtile en plusieurs époques permet une réflexion sur le temps, les liens familiaux et les souvenirs.
Un souffle, une énergie, une vision, bref un grand roman !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.