François Beaune, Calamity Gwenn

La note de lecture de Danielle Manuel.

Gwenn est un personnage jeune et moderne. Elle est vendeuse dans un sex-shop à Paris. Elle se raconte au jour le jour dans son journal intime.
Pour vendre et pour que le « sexuel » soit une évidence, facile et lisse, il faut être sexy et disponible pour chaque client.e toute la journée. Elle devient ce sexe-objet-facile car toujours achetable. Heureusement, il y a le week-end / alcool, drogues, rencontres pour elle-même.
Si la vraie séduction affleure, si la sympathie s’en mêle, si la culture vient titiller l’esprit et si l’ombre d’un sentiment menace le château de cartes, alors, attention, il y a danger ! Danger de se raconter des histoires d’amour qui pourraient marcher, danger de ressasser la seule qui a marché jusqu’au couple, il y a si longtemps…
Souvent, c’est gai et drôle car elle a de l’humour sur tout. Parfois, c’est triste et même désespérant.
Jeune déjà, on l’appelait « Boucan ». L’auteur l’appelle Calamity. D’origine bretonne, son prénom Gwenn veut dire blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.