Conférence d’Arno Bertina : le récit documentaire – 29 mai 2021

Journée organisée par Désirdelire le 29 mai 2021 à Sigonce (04)

Voir aussi le résumé et les photos de la journée ici.



Commentaires d’une participante :

« Une conférencontre emplie de joie, de sourire, d’humanisme rare voire exceptionnel, une présentation du récit documentaire, par un auteur tant lu depuis des années et qui ne sait peut-être pas tout ce que ses livres m’ont apporté, qu’importe, j’y étais, là, dans le public émerveillé et souriant, face à cet auteur, donc, infiniment drôle, précis et ajusté à la fois, cultivé, comme le collectif des éditions Inculte dont il fait partie, et dont il a justement si bien parlé, ensuite. (Hou que ma phrase est longue) Et tout s’est entremêlé dans l’écoute attentive et étonnée, les rires que l’auteur arrive à susciter sans même l’avoir préparé, naturel, si naturel, au sens le plus humain du terme. Fulgurance du plaisir d’entendre et d’apprendre, encore et toujours, la nuance infinie des lectures, Chateaubriand redécouvert, Stendhal, Flaubert, Balzac retrouvés, en sens, entre autres, presqu’en synesthésie littéraire et sociétale, retrouver le sens de l’utilité d’écrire, de Virginia Woolf à François Bon, de Svetlana Alexievitch à Faulkner, nuancer et faire évoluer le bruit, la fureur en justesse et force des mots, chahuter les règles, la syntaxe et le langage trop normés, pour retrouver la pertinence là où justement on ne savait pas encore qu’on l’attendrait.Si on ferme les yeux, on ne sait pas forcément qui parle et pour quoi, a mentionné l’auteur à propos de sa dernière parution écrite à 6 mains… À ces mots, on peut rouvrir des yeux ajustés et enfin se dire qu’il faut documenter autant et tant que faire se peut la fiction et les récits, redonner leur part aux voix mineures, réussir à les entendre, enfin sortir de la norme pour faire émerger l’intelligence, la pertinence de partout, sentir le légitime, ensemble et dans l’ensemble des voix.Mais je me tais, pardon, je parle trop, moi, et je laisse ceux qui le désirent et le méritent découvrir cette très belle conférence à laquelle j’ai eu la joie d’assister à Sigonce, grâce à l’organisation d’Evelyne Sagnes et de Association désirdelire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *