Ruth Zylberman, 209 rue Saint-Maur, Autobiographie d’un immeuble

Une proposition de lecture de Michèle Massot

    Je sors tout juste d’un livre étonnant et vous invite aussitôt à y entrer à ma suite : livre bleu 📘 comme sa couverture, bleu comme le porche qu’il faut franchir pour y pénétrer, livre noir aussi comme la quatrième de couverture et ce que souvent son auteur nous y raconte. Livre passionnant et émouvant.
Son titre n’est pas racoleur : 209 rue Saint-Maur Paris Xe, autobiographie d’un immeuble. Tout au plus peut-il intriguer. Son auteur, Ruth Zylberman, choisit de raconter l’histoire de cet immeuble comme elle le ferait d’un individu choisi au hasard dans Paris. Cet immeuble des années 1830 héberge ou voit défiler pendant des années des familles, des couples, des solitaires, des métiers… L’auteur fait son enquête et remonte le temps selon une démarche à la fois méthodique, scientifique mais aussi et surtout pleine de délicatesse, d’humanité. Nous suivons ses tâtonnements, ses découvertes, ses déceptions, ses rencontres ainsi que le cours de l’Histoire qui façonne et bouleverse parfois ce curieux microcosme entre la Commune, les guerres, l’Occupation et notre époque. On y éprouve et y apprend tant de choses sur l’être humain comme sur notre passé commun qu’on ne peut en ressortir indifférent ni indemne.       
L’auteur a l’élégance d’éviter le pathos et les attendrissements faciles. Elle est pourtant happée par cette enquête de cinq ans qui débouchera sur un documentaire produit par Arte et que je n’ai pas encore vu. La longue quête page après page me paraît tellement plus riche que les meilleures images…        
 Je vous laisse juges mais entrez dans la cour du 209 !


Le documentaire sur Arte.tv



L’interview de l’autrice sur France Inter


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.