Pierre Micheletti : deux livres à lire !

Patricia Bouchet présente deux livres passionnants de Pierre Micheletti.

Une mémoire d’Indiens

0,03% ! Pour une transformation du mouvement humanitaire international

Editions Parole.

Les deux livres de Pierre Micheletti sont bien évidement distincts mais l’un explique l’autre, le second donne sens au premier.


Une mémoire d’Indiens récit d’un médecin du monde, retrace, dans un style littéraire, fluide, riche, le parcours de l’auteur. Quelle langue ! Ses origines, son histoire, tout dessine ce qui structure l’homme engagé qu’il devient.  Le squelette de son parcours dans l’humanitaire se forme au fil des pages. Des passages sont forts, tendres. Il y parle de rencontres, d’expériences dans un vrai style littéraire.  J’ai aimé l’homme dont il m’a parlé et en refermant ce premier ouvrage,  une envie de le rencontrer, de le connaître davantage me reste.


0,03% ! Pour une transformation du mouvement humanitaire international

Certains sont parfois tentés de se « lancer  » dans l’humanitaire. Cet ouvrage devient  nécessaire si une telle ambition vous taraude. Avec une précision exceptionnelle et dans un langage clair,  on découvre les rouages  de ce que l’on appelle vulgairement « l’humanitaire ». On y apprend une foule de choses, certaines malheureusement qui effarent.  Notamment, la position de la Chine, de la Russie  et de l’Inde, pays émergents, face à leur contribution financière aux ONG,  la fragilité  du système humanitaire dans certains pays, les rapports avec les autorités, les accords nécessaires avec des gouvernements  « critiquables », obligations de négocier la possibilité d’aider les populations. C’est un ouvrage très documenté, précis, clair et passionnant, qui vous donne une vision globale, mondiale. 
Il met en lumière les coulisses du système humanitaire très politiques, les enjeux, les motivations  et les intérêts pour certains pays  (Turquie) de financer les  ONG. On reste surpris que les grosses ONG gardent le monopole de l’humanitaire, ne laissant peu de place aux petites structures.C’est un ouvrage passionnant, on en ressort avec un regard différent.  À faire lire aux politiques ! La crédibilité de l’auteur, quant à l’humanitaire,  tient à ce qu’il nous a livré avec son premier récit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.