Nathalie Kuperman, On était des poissons

À la Maison de la Poésie à Paris (12 mars 2021)
NATHALIE KUPERMAN – ON ÉTAIT DES POISSONS
Lecture par l’auteure accompagnée de Mathieu Baillot (musique & vidéo) (Durée environ 35′)
Rencontre animée par Nathalie Crom (Durée environ 30′)




« Peut-être, sans m’en rendre compte, voulais-je l’accompagner. En dépit de toutes les résolutions que j’avais prises de ne plus l’aimer, puis finalement de l’aimer quand même, ne sachant plus que faire de l’embarrassante mère qui était la mienne, une reine, une folle, une sauvage… » Cet été-là, la jeune Agathe le passe sur une plage de la Côte d’Azur avec sa mère dont la folle excentricité l’inquiète. Aussi aimante que brutale, cette femme fascinante semble avoir quelque chose à dire à sa fille, mais quoi ? Pourquoi faudrait-il grandir au plus vite comme elle le dit ? Quelle est cette menace qui sourd et rend l’amour incertain ?
Nathalie Kuperman livre un tandem puissant et met à jour en chacun de nous cette faille immémoriale : la crainte d’être abandonné.

À lire – Nathalie Kuperman, On était des poissons., Flammarion, 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.