Antoine Wauters, Mahmoud ou la montée des eaux

Un texte d’une force étonnante, une écriture saisissante, un regard attentif sur la Syrie violentée, un chant d’amour, et la poésie au cœur de ce chaos terrifiant.Des images inattendues et superbes.Une sorte de mélopée d’une beauté bouleversante.Un barrage qui engloutit une région et la vie, un vieillard dans sa barque, une montée des flots de la violence, la plongée (pas seulement métaphoriquement) d’un vieillard dans ses souvenirs, heureux et douloureux. L’eau comme image multiple.
Un grand livre !


À lire dans Le Monde des livres (26 août 2021)

Un vieux poète syrien se souvient : le conflit et ses atrocités, l’éloignement des siens. L’écrivain belge signe un superbe roman en vers libres qui réaffirme la puissance des mots pour désigner le Mal.

Par Jean Birnbaum.


Quelques retours reçus par l’auteur

« D’une beauté abyssale et déchirante, une texte éblouissant. Magnifique ! » Mathieu, Librairie Decitre Grenoble.

« Antoine Wauters illumine la rentrée par ce roman fabuleux, poétique, politique, intime et bouleversant ». Régis Delcourt, Librairie Point Virgule.

« Un roman d’une très grande beauté poétique ! Notre immense coup de cœur ! » Hélène, La Machine à Lire, Bordeaux.

« Le style, l’histoire, les mots, tout est une réussite dans ce livre. Eblouissant ! » Catherine Mangez, Librairie Papyrus.

« Je voudrais ne pas l’avoir déjà lu. » Priscilla, Librairie de Fil en Page.

« L’équipe est unanime, le coup de coeur absolu ! L’indispensable de cette rentrée ! » Librairie Pax.

Certainement ma plus belle lecture de cette rentrée ». Sébastien, Librairie Page et Plumes.

« Je suis épatée, Antoine, tu as réussi à prendre le réel à bras le corps sans lâcher la poésie, à plonger dans les ténèbres sans jamais cesser d’y lancer tes faisceaux d’amour. » Carole Zalberg.

« Quelle merveille. Je ne vais pas trouver les mots, je n’aime pas jouer à la critique. Mais ton livre est bouleversant. Un grand silence écrit avec des mots. Un silence enfin. Voilà l’impression qu’il me fait. Du coton après les cris. Bravo. » Julie Bonnie

« Mon très cher Antoine, ton livre est si beau et si douloureux. On en sort avec cette grande révolte contre tout ce qui nous tue, et la certitude que jamais la douceur, l’amour ne seront vaincus…. Merci pour tout ce que tu es, pour tes mots, et ton grand cœur sans âge. » Camille de Toledo

« Magnifique! » Mathias Enard.

« Antoine Wauters nous offre un roman actuel, bouleversant, hors du temps. Un texte lumineux et poignant, qui nous sensibilise à ce passé de constructions de grands barrages au Proche et Moyen-Orient, où la guerre de l’eau reste critique ». Kimamori.

« Je viens de lire le livre d’Antoine Wauters. Je ne peux qu’en recommander la lecture. Un texte d’une force étonnante, une écriture saisissante, un regard attentif sur la Syrie violentée, un chant d’amour, et la poésie au cœur de ce chaos terrifiant. Des images inattendues et superbes. Une sorte de mélopée d’une beauté renversante ». Evelyne Sagnes (Désirdelire)

« Voilà un grand livre ! Antoine Wauters est parvenu à une maturité d’écriture qui permet à ce livre d’être le conte qu’il nous fallait lire face à la violence qui nous écrase ». Claude Chambard

« Un roman magnifique, poétique et extrêmement touchant, aux côtés d’un homme dévasté dans un Syrie cruelle et en guerre ». Sarah, Librairie Filigranes.

« Un texte majeur, à la beauté foudroyante. Vous finirez par le lire à voix haute et à chercher, en même temps, le silence des eaux ». Fred, Librairie Durance

« Mahmoud ou la montée des eaux est un monologue hypnotique et déchirant, dont je ne serais pas surprise qu’il soit adapté sur les planches, tellement il rayonne ! ». Camille, Librairie Le Failler.

« Pas une faille, pas la moindre trahison, je veux dire que l’écriture est juste – elle ne nous berne pas. Et ce que je ressens là, et ai du mal à exprimer, n’arrive pas tous les jours.Merci beaucoup Antoine Wauters. Laurence Vilaine

« Un roman à l’écriture poétique lumineuse et d’une humanité bouleversante, qui est sans doute le plus beau de l’auteur. » Emmanuelle Caminade, L’Or des livres.

« Tant de poésie pour dire l’horreur, tant de justesse pour décrire la souffrance, tant de mots pour décrire l’indicible. La langue de Mahmoud agit comme un baume qui soulage et apaise, alors même qu’il ravive le souvenir d’un pays dans la tourmente, mis à feu et à sang au nom du pouvoir. Un texte éblouissant ! » Myriam, Fnac Nantes

« Avec « Mahmoud ou la montée des eaux », A. Wauters signe une œuvre sublime, une ode puissante, superbe ! » Sébastien, La Librairie des Halles

Entretien Diacritik ici.



Antoine Wauters sera aux Correspondances Manosque le samedi 25 septembre à 15 h


Lecture d’un extrait par l’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *