15 octobre 2022 / D’une langue à l’autre

Le samedi 15 octobre 2022, Désirdelire propose
une journée autour de la traduction avec une traductrice, une autrice et deux éditeurs.

Nous invitons
Doina Rusti, écrivaine (Roumanie),
Florica Courriol, sa traductrice,
et Yves Torrès, son éditeur (éditions du Typhon).
Flora Boffy-Prache (éditions Les Prouesses)

Le programme de la journée
10 h – 11 h 30 Table ronde sur la question de la traduction
Modératrice : Evelyne Sagnes
11 h 45 Entretien avec Doina Rusti à propos de son livre Zogru (Typhon, 2022).
Modératrice : Brigitte Madacéno.
12 h 30 : Séance de signature
14 h 30 Atelier animé par Florica Courriol
Découverte de la traduction littéraire à partir d’un extrait de Zogru.


Nous avons également préparé un dossier sur la traduction littéraire (podcasts, entretiens avec des traducteurs-trices, revues etc). Il est consultable ici.


Présentation des invités.

Un entretien avec Florica Courriol pour Désirdelire ici.
Née en Roumanie, Florica Courriol vit en France depuis de nombreuses années. Elle est traductrice de littérature roumaine et traductologue, auteur d’une thèse de doctorat sur Proust et le roman roumain moderne. Philologue, essayiste, Florica Courriol vit et travaille à Lyon. Chargée de cours de traduction à l’École Normale Supérieure de Lyon, elle publie des essais et articles dans des revues de spécialité et défend depuis un quart de siècle les grandes valeurs de la littérature roumaine. Elle a traduit surtout, mais pas seulement, des voix féminines & féministes du roman roumain moderne : Hortensia Papadat-Bengescu, Rodica DraghincescuMarta PetreuMagda Carneci et Corina Sabau.Dernières traductions
Du roumain en français
La femme qui a mangé les lèvres de mon père, de Tudor Ganea (Le Nouvel Attila, 2020). Lecture d’un extrait et présentation par Nikola Delescluse.
La Ville aux acacias de Mihail Sabastian (Mercure de France, 2020), un classique de la littérature roumaine.Du français au roumain
Hiver à Sokcho d’Elisa Shua Dusapin (paru aux éditions ZOE en 2016, et en roumain aux édiitons Eikon à Bucarest en 2020)
Comme si de rien n’était d’Alina Nelega (Éditions des femmes)


Doina Rusti
Doina Ruști a grandi dans un village dans le sud de la Roumanie avec ses parents enseignants dans un Roumanie communiste. À onze ans, son père est assassiné dans des circonstances mystérieuses, qui n’ont pas été élucidées à ce jour. C’est dans cet univers d’insécurité, d’oppression et de chaos qu’elle puise l’inspiration pour son roman Le Fantôme du Moulin. Doina Ruști vit à Bucarest et est professeur à l’université nationale d’art théâtral et cinématographique Ion Luca Caragiale.
En savoir plus.


Les éditions du Typhon
Basées à Marseille, les éditions du typhon rassemblent des œuvres de fiction traversées par des souffles puissants. Ces romans du passé et du présent nourrissent deux collections : « Après la tempête » regroupe aussi bien des traductions inédites que des rééditions d’introuvables ; « Les hallucinés » se consacre à une littérature étrange, inclassable aux frontières des genres et au bord de la folie.
En savoir plus sur Les éditions du Typhon


Les éditions Les Prouesses
Basées à Forcalquier-04, c’est une maison d’édition indépendante, féministe et ouverte sur le monde. Les Prouesses publient des œuvres littéraires qui font résonner des voix féminines venues du monde entier, pour agrandir les imaginaires et ouvrir à d’autres sensibilités. Nous éditons des œuvres intimistes, poétiques, hybrides et surprenantes, des parutions ou des traductions inédites en France afin de remettre en lumière des classiques qui ont marqué l’histoire de la littérature au féminin.
En savoir plus sur Les éditions Les Prouesses

Notre partenaire pour l’hébergement de nos invités
Les Maisons de Chante Oiseau (Sigonce)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.