21 mai 2022/ Journée avec Hélène Gaudy et Arnaud de la Cotte / En mots et en images/

Nous avons eu le grand plaisir de recevoir à Sigonce
l’écrivaine Hélène Gaudy et le filmeur Arnaud de la Cotte.

Échanges nourris et riches le matin autour de leur démarche artistique à chacun et aussi de leurs projets communs.
Découverte de la pratique du Journal filmé.
L’après-midi, un atelier de 3 heures auquel ont pu participé huit personnes (impossible d’être plus nombreux, en raison de la nature du travail)
Hélène et Arnaud l’ont animé ensemble.
À partir d’un extrait du journal filmé, où seuls les bruits ambiants enregistrés et la musique restaient audibles, invitation à l’écriture sur ces images animées. Consigne : prévoir la lecture à haute voix en regard des images.
Un exercice aux résultats spectaculaires, dans la mesure où ces images en mouvement ont « produit » chez chacun des impressions et donc des textes très différents.
Croisement entre des imaginations et des sensibilités diverses
Chacun a lu son texte ensuite au rythme des images (ce qui n’est pas facile !).
Échanges avec Arnaud et Hélène et entre les participants.
Une expérience singulière et très appréciée.
Arnaud de la Cotte a filmé ces lectures, qui se retrouveront un jour dans un épisode de son journal filmé.

C’était une rencontre en partenariat avec La Marelle et la librairie La Carline (Forcalquier)


Hélène Gaudy : « Un super week-end de rencontres et atelier partagés avec Arnaud de la Cotte à Sigonce grâce à l’association Désirdelire. En prime, la beauté diurne te nocture de ce village de Haute-Provence. Merci à Evelyne Sagnes et à toute l’équipe. »
Arnaud de la Cotte :  » Encore merci pour l’accueil chaleureux et magnifique. Une très belle expérience. Incroyable matière filmée qui va rejoindre les archives du Journal filmé avant publication dans quelque temps. »
Esther Salmona : « Quand un fil se tresse, à l’intérieur des durées, quand les image en boucle ne sont jamais les mêmes. Quelque chose s’est remis en mouvement. Merci infiniment de cette journée, des rencontres, de l’écoute.« 
Françoise Deville : « C’était super comme d’habitude ! »


Sans oublier les moments festifs et amicaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.